Italian Program

Fin(s) du monde

Fin(s) du Monde

La fin du monde reste un motif prégnant de l’imaginaire col- lectif, elle dessine un tableau aux variations inépuisables en lit- térature comme dans les autres arts. Si les horreurs du contem- porain semblent marquer une rupture sur laquelle bute l’ap- préhension de l’homme, en revanche l’angoisse ou l’espérance liées à la fin sont ataviques, au point que même le positivisme le plus récent n’a pu totalement les oblitérer. Ce constat sous- tend l’ensemble des contributions de ce recueil, qui interro- gent des démarches issues de contextes historico-culturels dif- férents – de l’Antiquité classique à nos jours. Abordant des questions aussi diverses que complémentaires, elles s’organi- sent autour des axes suivants : téléologies à/dans l’œuvre ; seuils, passages, transitions ; les temps d’après ; usages poli- tiques de la fin.