Italian Program

Figures de l'exil book cover

Figures de l’exil. Géographies du Double

Agota Kristof et stephen Vizinczey quittent leur pays natal, la Hongrie, suite à la révolution antitotalitaire de 1956. Si leurs routes ne se sont jamais croisées – la première s’exile en Suisse et adopte le français, le deuxième s’installe au Canada et apprend l’anglais –, depuis cette date pourtant leurs livres n’ont cessé de témoigner d’une histoire partagée – bien que vécue de manière profondément personnelle – dont seule la fiction ne saurait rendre compte. C’est justement sur ce dialogue qui s’établit en secret et à distance que cet essai se penche et s’interroge. Complément et prolongement des contributions critiques publiées jusqu’à présent sur chacun de ces écrivains, il propose une analyse thématique et plurielle qui, au lieu de mettre en place un système de comparaisons plus ou moins fondées, préfère se servir des textes de l’un pour mieux appréhender ceux de l’autre. Ainsi, c’est par le biais de la juxtaposition que les nombreux allerretour entre passé et présent, vicissitudes individuelles et mémoire collective, dévoilent leur sens le plus profond. Et cela dans le but, non pas de recentrer le discours autour des procédés rhétoriques favorables à toute sorte de pratique quelque peu documentaire, mais plutôt d’évaluer les potentialités de la littérature et de l’art en général lorsqu’il s’agit de “réparer les fautes”, accommoder souvenirs et blessures afin qu’ils déclenchent un récit, peut-être véritable, mais pas nécessairement véridique.